Lac Champlain, le retour: c’est la fin du voyage

Maintenant arrivés sur le Lac, on se repose.  On essaye d’être zen.  Il faut accepter que le voyage tire à sa fin.  Nous sommes tout près, mais pas pressés.  C’est comme ça qu’on avait prévu la fin, pour arriver reposés à la maison, pour reprendre notre vie normale dans quelques jours.  Eric a mal partout, c’est très physique, démâter et remâter en 3 jours, avec le passage de 12 écluses entre les deux!

Donc, ancrés en face du beau fort, on se lève tard, un peu de ménage, puis on part en exploration dans la rivière La Chute qui sort dans le lac tout près, mais il faut savoir c’est où.  L’embouchure est cachée dans le marais, dans lesquels on peut voir quelques pêcheurs.  On part en dingy, c’est très beau, les arbres tombant vers le centre, c’est très calme.  Il n’y pas de tortue ni de raie, mais des oiseaux, différents que ceux du Sud des Etats-Unis ou des Bahamas.

P1090021P1090037P1090036

On arrête à une chute, qui est en fait un barrage, dans le centre-ville du village de Ticonderoga.  Il ont aménagé un très beau et très grand parc sur le site de l’ancien moulin de la ville.  Les enfants se dégourdissent, puis on fait une grande visite à la quincaillerie du coin: en bateau, on y va presqu’aussi souvent qu’à l’épicerie!

P1090023 P1090026P1090029 P1090030P1090033 P1090034

Quelques heures de navigation pour se rendre dans une baie tranquille, Arnold’s Bay, Vermont, presqu’en face de Westport.

P1090048 P1090055P1090056 P1090063 P1090067 P1090075

On s’aperçoit alors que nos amis Charlotte sont ancrés là, alors le lendemain matin, on se donne rendez-vous pour faire un petit bout ensemble.  Malheureusement, le vent nous manque, alors on fait du moteur pour se rendre à Kingsland Bay, VT, où nous sommes déjà allés l’an passé.  C’est un parc d’état, avec un quai en béton, de grands espaces pour courir et une aire de pique-nique.  Les hommes frottent les bateaux, nous (les filles) avons frotté nos BBQ, et les enfants ont joué tout l’après-midi.  On a pris le temps d’aller marcher dans le sentier dans le bois avec eux, puis on a fait un souper BBQ dans le parc.  Oseo nous y ont aussi rejoint.  Encore une soirée des plus agréables, et des enfants qui s’endorment très vite le soir!

P1090076 P1090077 P1090079 P1090080P1090084 P1090086 P1090089

 

Tout l’équipage participe au lavage du pont le lendemain, et Eric fait la coque. C’est que les canaux et la rivière Hudson ont laissé une moustache jaune pas très élégante sur le devant du bateau.  Belausa est maintenant tout propre, ça fait du bien.

On se rend ensuite au mooring à Burlington, toujours avec Charlotte, toujours à moteur…  Ils nous amènent manger dans une pizzeria bio, vraiment bon.  Il fait un temps pluvieux, mais nous, on relaxe.  On déplace le bateau à l’ancre devant la plage de Burlington, où quelques autres bateaux nous y ont rejoint plus tard en soirée: c’est vendredi soir, les gens arrivent pour la fds. Le lendemain, vers midi, il y a foule ici: on doit être une vingtaine de bateaux rendus au soir.  Il fait beau et chaud, c’est l’été!  On passe l’après-midi à la plage, pique-nique, Frisbee, châteaux de sable.  Les enfants se baignent à peine, l’eau est froide, et pas si propre…  Par contre, c’est très bien pour le kayak.  On termine par un dernier souper du voyage en gang avec Charlotte, sur notre bateau.  En partant, ils invitent Benjamin pour dormir sur leur bateau, les garçons sont tout excités.

Comme nous allons tous à la marina de Mooney Bay (Plattsburgh) le lendemain, ils le gardent jusque là.  Ça fait drôle d’avoir un enfant en moins…

Sans vent, on les suit un peu plus tard et on arrive à Mooney Bay vers 11h00.  Ça fait tout drôle.  On arrête dans une marina qu’on ne connaît pas, mais en sachant que c’est notre base pour l’été.  Contrairement à nos amis de Charlotte, on ne connaît personne ici.  En fait, une chance qu’ils sont là!

Ca y est!  C’est difficile de réaliser que c’est ici et maintenant que se termine notre aventure.

Demain (lundi le 15 juin), mon père vient me chercher pour que je récupère ma voiture, puis nous retournerons à la maison dans deux jours.  On a hâte de revoir certaines choses, des commodités de notre grande maison, mais en même temps, qui ne voudrait pas continuer d’être en vacances?  Je sais ce qui nous attends, et je suis très contente de savoir que nous avons deux bonnes semaines pour se remettre dans le mode de vie terrestre.  Notre maison n’est pas libre avant le 22, alors il faudra revenir au bateau, prendre le temps pour ramasser nos effets à rapporter du bateau, peut-être faire une sortie ou deux sur le Lac avant le vrai déménagement.

Et ça donne aussi le temps de voir quelques uns de nos êtres chers dont on s’est quand même ennuyés!

Nous voici au mariage de la petite cousine d’Eric, Véronique.  Merci pour cette magnifique soirée qui nous a permis de retrouver toute la famille Laplante!

P1090091

Et le lendemain, brunch avec la famille Labelle, pour la fête des Pères.  Sandrine nous a présenté son travail sur les raies.

P1090113 P1090116

Merci à mon capitaine, mon amoureux, de nous avoir permis de vivre cette aventure et découvrir de merveilleux endroits.

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Lac Champlain, le retour: c’est la fin du voyage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s